Leucospermum cordifolium

Description de la pelote dpingles orange

Leucospermum cordifolium est un buisson qui atteint au maximum la taille de 1m 50 pour 2 m de large. De croissance lente, il pousse sur un tronc unique qui se ramifie avec le temps. Son beau feuillage est persistant. L’arbuste montre un port plus désordonné au bout de 8 ans, et sera si possible fréquemment renouvelé par bouturage. Les grandes feuilles, sont sans pétiole, ovales et pointues, avec un épiderme bleuté duveteux. Les tiges se terminent par 1 à 3 grandes inflorescences terminales qui fleurissent l’été, durant plusieurs mois. Les fleurs sont petites et nombreuses réunies en une inflorescence bien ronde, hérissée de très longs styles, d’où le nom de pelote d’épingles. Leucospermum cordifolium produit beaucoup de nectar qui attirent les insectes et les oiseaux. Chaque inflorescence produit quelques graines. Ces graines ne germent dans leur région natale qu’après un incendie.

Espиces et variйtйs de Leucospermum

Une trentaine d’espèces dans ce genreLeucospermum reflexum, aux étranges et belles fleurs retombantesLeucospermum glabrum, aux inflorescences rose-orangéLeucospermum patersonii, aux fleurs jaunesLeucospersmum cordifolium, ‘Perfectly Yellow’, aux grosses inflorescences rondes et jaunes

Fiches des plantes du mкme genre

Leucospermum reflexum, Pelote d’йpingles en fusйe

Lire aussi
Un jardin orange

Couleur pimpante et йclatante, le orange inspire la joie et l’йnergie ! Puissant le orange apporte de la gaietй au jardin, n’hйsitez pas l’inviter chez vous. Un jardin orange Au jardin, le orange…

Mycиne en aiguille, Mycиne rouge orange, Mycena acicula

orange vif puis jaune, entre 0,2 et 0,7 cm de diamиtreCe minuscule champignon basidiomycиte de la famille des Mycйnacйes, communйment nommй Mycиne en aiguille ou Mycиne rouge orange, se remarque…

Un jardin orange

Couleur pimpante et йclatante, le orange inspire la joie et l’йnergie ! Puissant le orange apporte de la gaietй au jardin, n’hйsitez pas l’inviter chez vous. Un jardin orange Au jardin, le orange…

Crйation d’un jardin

Exemple de crйation de jardin par Rossano BARBONE Voici un jardin que j’ai rйalisй pour une grande entreprise de vin prestigieux. Le dessin de ce jardin de 250 m2 a йtй guidй par diffйrents points…

Vous aimerez…

Un jardin orange

Mycиne en aiguille, Mycиne rouge orange, Mycena acicula

Un jardin orange

Crйation d’un jardin

Distribution

Pincushions can only be found in a narrow zone from the southwestern Cape, along the Great Escarpment to eastern Transvaal and Swaziland, and two isolated areas, one in the Chimanimani Mountain range on the Zimbabwe-Mozambique border, and the other in Namaqualand. Only L. gerrardii, L. innovans and L. saxosum occur outside the Cape Floristic District. A remarkable concentration of 30% of the species occurs in a narrow strip of about 200 km (120 mi) long on the south coast between Hermanus and Witsand. Most of the individual species have restricted distributions, some as small as a few square km.

Culture de Leucospermum cordifolium

La pelote d’épingles orange nécessite un sol très minéral, pauvre en matière organique : sablonneux ou caillouteux, d’un ph compris entre 5, 5 et 7, c’est-à-dire légèrement acide à neutre. Elle apprécie les hivers pluvieux, mais peu gélifs, supportant les gelées jusqu’à -6 °C. En été, une fois les racines bien établies dans le sol, Leucospermum cordifolium sera très résistant à la sécheresse. Il fleurira avec de la chaleur et le plein soleil.

Cette espèce de Protéacées est installée dans le jardin méditerranéen au printemps. Le sol est préparé à base de terre de jardin non calcaire, rendue drainante avec une part importante de sable grossier et des cailloux. Le sol préparé doit être assez profond et drainant. Les racines de la potée seront le moins possible dérangées. Les deux premiers étés, il faudra tout de même arroser cette plante à l’eau de pluie, pendant les périodes de sécheresse. La terre ne doit pas jamais être travaillée autour de la plante établie, même en surface, afin de ne pas perturber les racines.

Leucospermum cordifolium n’aime pas les apports d’engrais, mais apprécie un apport minéral à base de cendres.

Multiplier Leucospermum cordifolium

Les graines fraiches germent plutôt en fin d’été, lorsque les nuits fraichissent. Elles sont d’abord trempées 2 jours dans de l’eau oxygénée diluée à 1%. Elles sont placées sur un substrat graveleux, recouvertes de 3 cm de gravier, le tout conservé très humide jusqu’à la germination, en pleine lumière, à la température extérieure. Les plantules sont conservées sous châssis froid au moins deux hivers. Dès qu’une plantule germe, elle sera repiquée dans un pot individuel, moins humide.

Les boutures de rameaux en cours de croissance, de 10 cm et semi-effeuillées reprennent assez facilement à l’aide d’hormone d’enracinement, à l’étouffé et à 25 °C.

Habitat

In the Cape, most Leucospermum species grow on acids soils that result from the weathering of Table Mountain Sandstone. More to the east a few species occur on eroded Witteberg quatzite, which is also very poor in nutrients. L. arenarium, L. fulgens, L. hypophyllocarpodendron, L. muirii, L. parile, L. praecox, L. rodolentum and L. tomentosum can only be encountered on deep white sands. A few other species like L. grandiflorum, L. guenzii and L. lineare can be found on the heavy clay that develops from Cape Granite. L. calligerum and L. heterophyllum sometimes grow on Malmsbury Gravel. On the other hand, L. patersonii and L. truncatum are specialists that only can be found on a ridge of limestone of the Alexandria Formation, parallel to the southern coast between Stilbaai and Danger Point.

Conservation

There are forty-eight species, two of which having two subspecies each. Two others have two varieties each. The survival of eight is considered to be of least concern: L. calligerum, L. cuneiforme, L. oleifolium, L. pedunculatum, L. royenifolium, L. truncatum, L. utriculosum and L. wittebergensis. Twelve taxa are regarded as not threatened: L. bolusii, L. conocarpodendron subsp. viridum, L. cordifolium, L. gerrardii, L. gracile, L. pluridens, L. reflexum (its two varieties have not been evaluated), L. spathulatum, L. tottum var. tottum, L. truncatulum, L. vestitum and L. winteri. Three species are rare: L. erubescens, L. mundii and L. secundifolium. Nine taxa are regarded as vulnerable: both subspecies of L. hypophyllocarpodendron, L. lineare, L. patersonii, L. praecox, L. praemorsum, L. prostratum, L. rodolentum and L. tomentosum. Fifteen have been categorised as endangered species: L. catharinae, L. conocarpodendron subsp. conocarpodendron, L. cordatum, L. formosum, L. glabrum, L. grandiflorum, L. gueinzii, L. hamatum, L. heterophyllum, L. innovans, L. muirii, L. parile, L. profugum, L. saxatile and L. saxosum. Finally, four taxa are thought to be critically endangered: L. arenarium, L. fulgens, L. harpagonatum and L. tottum var. glabrum.

Рейтинг
( Пока оценок нет )
Понравилась статья? Поделиться с друзьями:
Добавить комментарий

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: